zabla(dowski).org


Nonesuch (2007)

1. Either Way
2. You Are My Face
3. Impossible Germany
4. Sky Blue Sky
5. Side with the Seeds
6. Shake it Off
7. Please Be Patient With Me
8. Hate it Here
9. Leave Me (Like You Found Me)
10. Walken
11. What Light
12. On and On and On


Site officiel:
http://www.wilcoworld.net
Label:
http://www.nonesuch.com/
MySpace:
http://www.myspace.com/wilco


moyen

Wilco - Sky Blue Sky


(...) Il y a une demande, bien compréhensible, pour une musique inoffensive, incolore et inodore pour les adultes responsables qui veulent quelque chose à écouter au bureau que leurs collègues tolèreront. C'est ce qui explique en grande partie le succès de Norah Jones ou de Moby. Wilco en a toujours été très éloigné, même avant que Jim O'Rourke y ammène toutes ses idées avant-gardistes, les sentiments dans la country, la folk et la pop relativement traditionnalistes des premiers albums du groupe étaient loin d'être apaisés, et les arrangements étaient toujours à la limite de l'écroulement, du bordel complet (...) Il n'y avait donc aucune raison pour que même après que Jim O'Rourke soit repartit avec ses idées Wilco se convertisse en groupe de rock pour bureaux, salle d'attentes et tous espaces publics. Même l'âge n'excuse pas tout. (...) Je caricature aussi quand je laisse entendre que le groupe n'a jamais été du genre qu'on peut écouter au bureau : sur tous leurs albums il y avait de ces morceaux qui pourraient passer partout. Sauf qu'alors ils avaient une grâce qui manque cruellement à cette fade bouillie sonore qui ne prend même pas la peine d'être ratée correctement. Car si on peut pardonner à un artiste de se planter en visant trop haut, ou trop à côté, Jeff Tweedy vise trop bas. On dirait qu'il n'essaye même pas. (...)



(...) enfin libéré de sa dramatique dépendance à l’alcool et aux analgésiques. Désormais accro au Coca Light ("trente canettes par jour"), celui qui nous faisait partager dans ses splendides chansons dérangées ses failles et ses tourments d’artiste intelligent a découvert qu’au-dessus de sa tête, même dans ses moments les plus désespérés, un ciel bleu, majestueux, brillait toujours. D’où ce nouvel album serein, épuré, positif. (...)  Et la musique, dans tout ça ? Qu’est devenu le formidable éclec­tisme du Wilco qui brassait avec une cohérence inouïe country alternative et avant-garde bruitiste, pop acide et rock stonien ? Elle s’est dissoute dans un soft rock habité aux harmonies enchanteresses et aux envolées de guitares divines. (...)



(...) Comme à son habitude, Wilco ne se répète pas, se montre cette fois beaucoup moins aventureux, complexe et expérimental, laisse la part belle aux guitares (...), lorgne vers le rock seventies au point de sonner parfois comme un jam band, riffs et solos à l'appui (...) Mais c'est avant tout le souvenir d'une pop langoureuse et classieuse qui persiste une fois ce Sky Blue Sky achevé. Wilco sonne désormais comme un groupe totalement équilibré, à l'horizon dégagé (...)



(...) Ce qui frappe d’emblée, c’est que Wilco n’a pas tenté de refaire le coup de son meilleur album, mais de bouger, d’évoluer. A priori, l’intention est louable. Mais personnellement, je ne peux que me désoler de leur nouvelle direction. Car de sympathiques espoirs en flamboyantes confirmations, ils sont maintenant passés du côté d’un rock "mature " (...) Ce Sky Blue Sky ne suit certes pas la ligne d’orthodoxie de l’indé américain mais d’autres se situent dans cette marge. Citons par exemple My Morning Jacket qui a décidé de ne pas choisir entre alternatif et jam-band. Dans le même ordre d’idées, les albums récents de Bright Eyes et Midlake sont un peu dans la même veine. Ils sont américains et les autoroutes interminables et la musique qui va avec ne sont pas loin. (...) Mais contrairement aux deux groupes cités qui alternaient le splendide et le pas emballant, la qualité est constante ici (...)



Vous pouvez lire également au sujet de cet album Têtes d'affiche dans le Journal de bord de Zabladowski

Du même niveau