zabla(dowski).org


Domino (2007)

1. Fledermaus can't get it
2. The rhinohead
3. Flooded
4. Family feud
5. Serious brainskin
6. Speech contamination - German fear of osterreich
7. The young the faceless and the codes
8. Duckrog
9. Chicken yiamas
10. That sound wiped
11. Jbak lois lane
12. Dearest friends


Label:
http://www.dominorecordco.com
MySpace:
http://www.myspace.com/vonsudenfed


très bon

Von Sudenfed - Tromatic Reflexxions


Le rock teenager est mort ! (...) Il n’y a plus rien à attendre du genre, on peut passer à autre chose. Et moi, dans ce cas, je dis : soyez hype, kiffez les vieilles casseroles ! Von Südenfed, par exemple, qui n’est autre que cette vieille bique de Mark E. Smith lisant le bottin chez les Mouse On Mars ! (...) Autant dire que si on a connu les Mouse On Mars assez broute-couilles et perdus sur le chemin allant de midi et quatorze heures, ils s’astreignent ici à l’exercice de style de l’efficacité maximale et… Ca marche. Ca marche même très très grave. (...)



(...) Le premier album est une véritable bombe à retardement pour tout dancefloor se voulant hype et décalé. Ici, les deux Mouse On Mars se font plaisir et assènent de grands coups d'electro sous acide. Aucune gêne, aucune retenue, juste une ribambelle de sonorités décalées, de synthés bancals et de boites à rythmes survitaminées. Vous imaginez que la voix lymphatique de Mark E. Smith colle immédiatement à ce cocktail explosif et fait office de contrepoids vis à vis de toutes les attaques soniques lancées par les souris martiennes. (...)



"J'ai la sensation que tout cela n'est plus important, que ça ne compte plus, à quelle décade vous faites référence ou si c'est vous qui avez le break le plus cool ou le dernier truc en électronique. C'est juste l'énergie qui compte aujourd'hui." C'est avec ces sages paroles que Jan St Werner de Mouse On Mars présente officiellement Tromatic Reflexxions de Von Sudenfed. Ce projet dont nous vous parlions il y a peu, se présente comme un supergroupe réunissant les deux souris martiennes et le légendaire Mark E. Smith de The Fall. (...)



Du même niveau