zabla(dowski).org


Jagjaguwar (2007)

1. Disaster
2. For Agent 13
3. And You Lied To Me
4. Devastation
5. Because Tonight
6. Rides The Rails
7. On Bedford And Grand
8. Cedric’s War


Site officiel:
http://www.thebesnardlakes.com
Label:
http://www.jagjaguwar.com/
MySpace:
http://www.myspace.com/thebesnardlakes


très bon

The Besnard Lakes are The Dark Horse


(...) Besnard Lakes est avant tout un projet de producteur : en l’occurrence, Jace Lasek, façonneur de l’album confidentiel mais culte de Wolf Parade. Avec sa femme Olga Goreas, il a écrit et arrangé une œuvre foisonnante, envoûtante. (...) Lasek et Goreas tissent un paysage sonore kaléidoscopique dans lequel les voix et les mélodies célestes des Beach Boys, le précieux mur du son de My Bloody Valentine et le sens de l’espace du Pink Floyd se télescopent harmonieusement. Opaque en apparence, la suite de chansons de The Dark Horse ménage en réalité une succession de divines éclaircies. Tandis qu’une solide vague de groupes américains aussi bruyants qu’hypnotisants, Comets on Fire en tête, définissent les contours d’un post-grunge néopsychédélique enthousiasmant, les Besnard Lakes s’extirpent du lot par la subtilité de leur boucan des plus élaborés. (...)



(...) The Besnard Lakes forment un sextet, un tiers féminin deux tiers masculins, issu de l'écurie Jagjaguwar, chantre d'un psychédélisme classieux et d'une pop savoureusement difficile à accaparer. Tout est réuni ici pour plaire aux trifouilleurs patentés du passé. La liste des influences rencontrées est plus longue que la discographie des Guided By Voices ou l'affiche du Dour Festival, les citer toutes relève de l'impossible. En mixant tous ces classiques prestigieux, le sextet de Montréal ne fait que reculer pour mieux sauter. Ils sont seulement parvenus à créer une harmonie musicale qui colle à l'air du temps de manière parfaite. Notre époque où tout est dit, mais où le talent existe encore et l'attente est énorme. (...)



(...) Sur le papier The Besnard Lakes Are The Dark Horses fait peur. Mais la réalité est tout autre. (...) Un grand raout pour brasser les influences. Un formidable navire pour braver les styles. D’abord, saluons la production magistrale du couple central : on entend ici chaque pincement de cordes, chaque crissement de crin et glissement de doigt, avec une précision diabolique alors qu’une multitude d’instruments intervient. L’équilibre est parfait entre la puissance des guitares et les arrangements soyeux, entre les chœurs 60’s et la batterie volontiers furibarde. Les compositions de The Besnard Lakes sont complexes, protéiformes, mais il s’en dégage une évidence mélodique, une capacité à transporter. (...)



(...) Chaque titre déploie des trésors d’ambition, flirtant avec un post-psychédélisme époustouflant, que le groupe a emballé d’une pochette représentant un cheval en feu. Une pureté dans ses fondements comme dans le résultat qui donne envie d’aller passer la fin de ses jours dans leur maison près du lac. (...)



Du même niveau