zabla(dowski).org


Universal (2007)

1. Hyperpower!
2. The beginning of the end
3. Survivalism
4. The good soldier
5. Vessel
6. Me, i'm not
7. Capital g
8. My violent heart
9. The warning
10. God given
11. Meet your master
12. The greater good
13. The great destroyer
14. Another version of the truth
15. In this twilight
16. Zero-sum


Site officiel:
http://www.nin.com
MySpace:
http://www.myspace.com/nin


moyen

Nine Inch Nails - Year Zero


(...) on sent l’aspiration de Trent Reznor à renouer avec un bruit bricolé, nettement plus dérangeant et aventureux que celui de With Teeth. (...) le leader projette de redonner un équilibre au son de Nine Inch Nails : un groove hypnotique soutient un chant plus contenu que sur les disques les plus démonstratifs de Reznor. Stratégie du collage : d’un bout à l’autre, Year Zero ressemble à un support chaotique, une sculpture granuleuse et pointue agglomérant de multiples matériaux et dont l’assemblage s’est fait sur un petit établi. (...) Gros jeu sur les basses ( ..), confusion entre guitares et synthétiseurs, tout s’organise sur Year Zero comme si Reznor souhaitait réinventer le mode opératoire sans trop déstabiliser l’auditeur. (...)



(...) Qu'en penser? Comme d'habitude avec chaque sortie de Nine Inch Nails, l'album est fort personnel, et ne se rattache à rien de connu. Trent Reznor est un artiste unique, et son oeuvre l'est aussi. Presque sans compromis, Year Zero est un nouveau coup d'oeil dans l'atelier d'un maître, génie incontesté mais incapable de faire le tri de ses propres créations. (...)



(...) ce qui est typique également Trent Reznor c'est son côté déroutant, celui-ci nous emmenant dans de nombreuses directions et pouvant faire ensuite volte face à tout moment, comme le montre l'enchaînement My Violent Heart, The Warning, c'est-à-dire un morceau simple et efficace suivi directement d'un morceau beaucoup plus torturé et confus. Mais cette dernière ligne directrice semble pourtant devenir le fil directeur de la dernière partie de l'album, ce qui fait qu'une certaine lassitude peut s'installer, à moins que cela ne vienne de la durée peut être quelque peu excessive de l'album (plus d'une heure) pour une musique de ce type. (...) Nine Inch Nails a, comme à son habitude, tout fait pour ne pas nous mâcher le travail, mais a su intelligemment le parsemer de certains titres d'une efficacité rare afin que l'auditeur ne se perde pas complètement en route (...)



Du même niveau