zabla(dowski).org


XL / Beggars (2006)

1. Montanita
2. Lex
3. Gettysburg
4. Wildcat
5. Tropicana
6. Loud Pipes
7. Kennedy
8. Swisha
9. Nostrand
10. Tacobel Canon


Site officiel:
http://www.ratatatmusic.com
Label:
http://www.xlrecordings.com
MySpace:
http://www.myspace.com/ratatatmusic


bof

Ratatat - Classics


Ratatat est un duo new-yorkais de musique électronique, constitué du guitariste Mike Stroud et du mixeur et producteur Evan Mast. (...) Tout d’abord, c’est un heureux mélange de rock/électro. C’est un heureux mélange de Boards of Canada, Daft punk ainsi que d’Air. (...) Les mélodies me rappel quelque peu l’époque des anciens jeux vidéo classique. (...)

(...) un second album aussi proche du premier – de par l'association guitares + rythmes qui signe à présent l'identité du duo new-yorkais. (...) fidèle aux sonorités surannées, aux constructions carrées et exclusivement au format instrumental. (...) Les morceaux seront tantôt remplis d'une certaine sensualité (Gettysburg, Montanita, ...), tantôt bien balancés (Lex, Kennedy, ...) mais toujours teintés d'une adorable touche baroque.  Enfin, je dis adorable mais la pop que propose Classics risque de ne pas plaire du tout à tout le monde. Les guitares, si les riffs sont soignés, sonnent parfois un peu ridicule et les plages, construites autour d'un canevas répétitif, peuvent très vite lasser.  Il faut avoir le nerf auditif bien bétonné pour encaisser l'album complet mais les courtes et inventives compositions (...)  C'est pas cet album qui me fera comprendre s'il faut écouter Ratatat au premier ou au second degré... Et c'est peut-être ce qui en fait tout le charme.

Ratatat, c'est deux jeunes New-Yorkais (...) qui s'amusent à brouiller la frontière entre rock et électro. Le résultat, purement instrumental, nage dans les contradictions et c'est un vrai bonheur : un son à la fois lisse et rugueux, des arrangements à la fois subtils et lourds, des mélodies à la fois entraînantes et atmosphériques (...)

(...) L’originalité n’est pas la force de Ratatat. Leurs chansons instrumentales se ressemblent et elles créent un univers compact. Sans doute trop fortement inspiré par Daft Punk, Air ou Vitalic. Rien pour crier au génie. Les premiers tours de piste s’avèrent quelconques. Sauf qu’il faut y revenir. Le manque de nouveauté, de vision ou même d’évolution est subjugué par un impact franchement libérateur, à la fois rétro et "post-moderne". (....) Aucun temps mort pour ces dix compositions s’étalant sur près de trois quart d’heure. Des simulacres, des pulsations incontrôlées et des variations pas toujours maîtrisées s’adressant directement à la psyché, sans toutefois laisser les jambes en reste. Le désir de s’élancer est partout et le suivre n’en est aucunement catastrophique.  Trame sonore de toutes les occasions, Classics est une très bonne façon de connaître Ratatat. (...)

(...) Boîte à rythmes essoufflée, guitare slide, synthétiseur vintage, basse ronflante et mélodies imparables, la marmite déborde. Moins rock que sur leur album éponyme, Ratatat gagne en finesse ce qu’il perd en puissance.  Classics dégage une sérénité toute cinématographique. Une bande-son à suivre les yeux sur grand écran donc, plutôt que rivés au dancefloor, pour un film pied au plancher. (...)

Du même niveau