zabla(dowski).org


Sony BMG (2006)

1. Intro
2. Mighty "O"
3. Peaches (Feat Sleepy Brown & Scar)
4. Idlewild Blue (Don’Tchu Worry ’Bout Me)
5. Infatuation (Interlude)
6. N2u (Feat. Khujo Goodie)
7. Morris Brown (Feat. Scar & Sleepy Brown)
8. Chronomentrophobia
9. The Train (Feat. Sleepy Brown & Scar)
10. Life Is Like A Musical
11. No Bootleg Dvds (Interlude)
12. Hollywood Divorce (Feat. Lil’ Wayne & Snoop Dog)
13. Zora (Interlude)
14. Call The Law (Feat Janelle Monae)
15. Bamboo & Cross (Interlude)
16. Buggface 17. Make No Sense At All
18. In Your Dream (Feat Killer Mike & Janelle Monae)
19. Pj & Rooster 20. Mutron Angel (Feat. Whild Peach)
21. Greatest Show On Earth (Feat. Macy Gray)
22. You’Re Beautiful (Interlude)
23. When I Look In Your Eyes
24. Dyin’ To Live
25. A Bad Note


Site officiel:
http://www.outkast.com
MySpace:
http://www.myspace.com/outkast


bon

Outkast - Idlewild


Une rythmique, un piano, des cuivres, un orgue, un harmonica, des voix... Deux génies aux doigts de fée et aux idées d’enfer... Un disque de la mort qui tue!  (...) A la première écoute, ne le cachons pas, on est plutôt déçu : on a l’impression d’avoir affaire à un fouillis assez indigeste. Les amateurs de musique savent combien cette première réaction cache souvent un chef-d’œuvre. C’est encore une fois le cas, et on tire son chapeau au duo d’avoir réussi à faire aussi fort que leur double album précédent. Une chose est sûre dorénavant : ils sont aux années 2000 ce que les Beastie Boys étaient aux nineties : une source de nouveauté.  (...) C’est le mélange des genres qui fait la force et l’intérêt de leur démarche. Se bousculent dans cette bande originale de film (le leur de surcroît), hip-hop bien sûr, mais aussi R & B, soul, rock, blues, jazz et surtout des styles oubliés (thème oblige - l’histoire se déroule dans les années 30) comme le fox-trot, le ragtime ou le swing. (...)

Outkast en a encore sous la semelle et rappelle qu’avec lui tout est possible, que l’imprévisibilité est de mise. À tel point que, sur le précédent opus déjà, plusieurs écoutes étaient nécéssaires pour vraiment rentrer dans cet univers un temps déroutant et laissant peu à peu apparaître toutes ses richesses. C’est une nouvelle fois le cas ici, même s’il est plus facile de rentrer dans cet Idlewild. (...) A l’heure ou l’on cherche en vain un nouveau souffle musical original qui ne soit pas éphémère, il faut avouer que l’arrivée d’une nouveau cru Outkast est la bienvenue, avec elle la certitude qu’il va falloir persévérer pour apprécier: voilà bien une marque de fabrique luxueuse que peu peuvent se vanter de détenir. (...)

Du même niveau