zabla(dowski).org


Island (2006)

1. Outsider Intro
2. This Time (Im Gonna Try It My Way)
3. 3 Freaks
4. Droop-E Drop
5. Turf Dancing
6. Keep Em Close
7. Seein Thangs
8. Broken Levee Blues
9. Artifact (Instrumental)
10. Backstage Girl
11. Triplicate/Something Happened That Day
12. The Tiger
13. Erase You
14. What Have I Done
15. You Made It
16. Enuff
17. Dats My Part
18. 3 Freaks (Droop-E Remix)


Site officiel:
http://www.djshadow.com
MySpace:
http://www.myspace.com/djshadow


bof

DJ Shadow - The Outsider


Haaa, enfin, le troisième album de DJ Shadow. Bien sûr à acheter les yeux fermés dès la sortie et à vénérer à la première écoute.  (...) Gloups, c'est quoi ce disque ? Shadow a multiplié les guests (dont Q-Tip) pour alterner des morceaux hip-hop de supermarché au flow douteux et pas emballants à des morceaux plus 'profonds'.
Résultat: un disque mal inspiré, très peu homogène et surtout pas assimilable à ce qu'on peut attendre d'un disque du bonhomme.  Même l'instrumentalisation est pénible avec des synthés à deux balles (...) Heureusement The Tiger, Erase You, What Have I Done et son complémentaire à la Coldplay You Made It (elles se suivent en plus, comme pour s'excuser des difficiles début et fin d'album) m'ont empêché d'aller rendre le disque au magasin(...) Alors il paraît que son son tourne vers le 'Hyphy'. Petit tour sur la Wiki et on peut y lire que c'est un mouvement musical saint-franciscain qui est proche du 'Crunk' (...)

(...) R&B à la 5e minute, punk (23e), rock (26e), hip hop (57e), le San Franciscain ouvre le feu sur tous les styles, sans nostalgie ou idée préconçue. Une course à la diversité, qui essouffle une quelconque ligne directrice. Ce n’est plus de l’éclectisme, c’est un foutoir où les morceaux s’enchaînent sans réelle cohérence, exception faite de la section "hyphy" qui s’étire de la piste 3 à la piste 7. Sans couleur spécifique, le son est globalement heurté : le grain du vinyle lutte contre l’absence de rugosité des programmations électroniques, les beats froids tranchent avec la chaleur de la galette usée par le temps et les écoutes... Au lieu d’un voyage trépidant, The Outsider s’apparente plutôt à une compilation de caprices.  La force des précédentes réalisations de Josh Davis tient en partie à sa la capacité à survoler un pan énorme de la production musicale du XXe pour créer un style sans affiliation directe à ses emprunts. Cette caractéristique manque cruellement à The Outsider (...) Tirées par le bas, les réussites du disque sont rares et peu marquantes. (...)

(...) The Outsider, un album dont le titre définit clairement l’objectif. Las d’être au firmament de son domaine, le rappeur californien a décidé de prendre le contre-pied de son public en offrant une large diversité de styles où il tente de s’imposer comme challenger. Le pari est aussi risqué que le résultat hasardeux et ce disque désorientera autant les fans absolus du DJ-producteur que ceux qui le découvriront à cette occasion.  Premier défaut du disque, The Outsider n’est qu’un assemblage hétéroclite des influences et amours musicales de DJ Shadow. Si l’idée même de réaliser un exercice de style pouvait être séduisante, son auteur, pour la première fois, déçoit en n’établissant aucune unité dans son oeuvre. Autant ses albums précédents rayonnaient d’une atmosphère soigneusement préméditée, autant l’écoute de ce disque n’est qu’un pénible exercice de montagnes russes qui transporte son auditeur sans aucune logique, de l’allégresse totale aux ambiances les plus oppressantes. (...)


Incompréhension, perplexité, désappointement, questions sans réponses... Ce sont les mots et concepts qui reviennent le plus quand on repense à The Outsider de DJ Shadow. (...) Des fois, ce n’est pas forcément bien d’avoir des préjugés avant même d’écouter. Seulement là, DJ Shadow a vraiment produit du son Hyphy, avec des rythmiques énergiques gavées en bass beats. Il est tout bonnement méconnaissable, c’en est douteux tellement c’est produit de façon très propre. C’est original comme collaboration et comme démarche, mais ce n’est pas du tout du Shadow. Pas que ça ne lui convienne point, juste qu’on a du mal à se faire à l’idée qu’il ait osé faire ça. Le verdict : sans avis (...) En seconde partie de The Outsider, on retrouve un DJ Shadow inspiré et familier en revenant à un Trip Hop originel (Triplicate, What Have I Done feat Christina Carter). En quête de diversité (comme on a pu le constater), les ambiances passent du country/blues (Broken Levee Blues) à une bande-son fictive de western (Something Happened That Day) en passant à de la pop/rock sur You Made It et Erase You featuring Chris Martin...euh James pardon. (...)

Vous pouvez lire également au sujet de cet album Valeurs sres dans le Journal de bord de Zabladowski

Du même niveau