zabla(dowski).org


Young God Records (2006)

1. Blessing Force
2. Gone Beyond
3. Meek Warrior
4. No Space in This Realm
5. The Lightning Bolt of Compassion
6. The Rider [Dolphin Song]
7. Love and Space


Site officiel:
http://www.akronfamily.com
Label:
http://www.younggodrecords.com
MySpace:
http://www.myspace.com/akak


bon

Akron/Family - Meek Warrior


(...) Encore une fois, les mots vont être de trop ici. Ecoutez le premier morceau de ce disque,  Blessing force, et normalement votre vie va changer. 10 minutes de musique de secte kraut-folk-rock-free qui déboulonne les oreilles.

Ils font semblant d’être une famille, jouent quelque chose qui ressemble à de la musique folk et sont basés à New York. Alors qu’on approche de la fin 2006, la recette risque de lasser. Akron/Family parvient tout de même à sortir un album fascinant (...) Considérons Blessing Force, l’épique introduction de l’album. Tout commence avec un martèlement de grosse caisse, vite rejoint par le reste du groupe qui triture ses instruments apparement sans but. Les choses ne prennent pas vraiment forme, mais une chose est sûre : ça monte. Puis tout le monde s’arête pour chanter ou plutôt glapir le titre comme un mantra. Ils le font bien sur tous les aspects sauf l’unisson. Débarque alors un fracas rock (...) avant que les choses se délitent sur deux minutes finales de saxo fou. Après ces neuf minutes de folie, personne n’osera douter de leur label qualité "freak". La ballade acoustique minimaliste qui suit assure le côté folk. (...)

(...) Ce second disque - je ne compte pas les divers EP réalisés depuis deux ans ni leur split en compagnie de Michael Gira - réaffirme tout le potentiel hautement hallucinogène de Akron/Family, entitée obscure aux desseins flous qui, la première, fera un pas vers nous pour nous guider sur les chemins de Katmandou. Et Blessing Force, en guise d'invitation, est effectivement une pomme bien trop belle que pour ne pas la croquer à pleines dents. Neuf minutes d'un délire intense entre néo psychédélisme à la Circle, post rock façon Do Make Say Think et free jazz sauce samouraï (Hamid Drake en renfort percussif, excusez du peu...). Malheureusement, Meek Warrior change vite de cap pour s'engager, puis rester, sur le terrain d'une néo folk indéboulonnable que l'on a déjà entendu chez Devendra Banhart. (...)

(...) le splendide album Akron/ Family & Angels of Lights sorti l’an passé, jouait sur la corde raide entre expérimentations brutes, rock rugueux et folk néobaba.  Après cet impressionnant coup d’essai, la confrérie américaine d’Akron/Family publie Meek Warrior qui ne commence pas vraiment dans la douceur : les neuf minutes abrasives de Blessing Force témoignent de la puissance sonique que le groupe a développée en tournant à travers le monde. Si Akron/Family a privilégié cette fois-ci sa veine la plus expérimentale (No Space in This Realm) et hirsute (The Rider), on ne saurait trop conseiller aux oreilles sensibles de se pencher sur le morceau qui clôture cet album, Love & Space. (...)

Du même niveau