zabla(dowski).org


De: Danny Boyle
Avec: Michelle Yeoh, Rose Byrne, Cillian Murphy


Site officiel:
http://www.sunshinedna.com/
IMDb:
http://www.imdb.com/title/tt0448134/
CineNews:
http://www.cinenews.be/Movies.Detail.cfm?MoviesID=4271


bon

Sunshine


(...) Si Sunshine semble tout avoir du scénario modèle d'un film catastrophe type Armagueddon ou Fusion - The Core (menace mettant en péril l'humanité toute entière, bombe nucléaire à la rescousse), il n'en est néanmoins pas un. Alex Garland, scénariste du film, nous dit d'ailleurs : "Je voulais raconter une histoire où la survie de toute la planète dépend d'un seul homme, et en évoquer les effets sur sa santé mentale." Sunshine est alors un film un peu hybride (...) Danny Boyle se transcende sur les deux tiers du film, parvient à capter l'attention du spectateur avec une facilité désarmante et un rythme à première vue mollasson, mais d'une fluidité exemplaire. Le dernier tiers prend un petit virage qui le bascule dans le film à suspense un peu psychédélique, tout en gardant cette réflexion sur l'addiction et le mal-être. Un petit moins certainement, rejoint par quelques facilités scénaristiques et de minuscules clichés assez faciles à reconnaître, suffisant pour laisser échapper la voie du panthéon des films de SF. Néanmoins, un pari gagné pour Boyle qui dote sa filmographie d'un film de SF très convainquant, bien léché, bien modélisé (très jolis effets spéciaux), bien orchestré. (...)



(...) Au final, Sunshine se présente donc comme un film chargé d’un sentiment d’espoir et d’amour profond qui balaie toutes les petites imperfections techniques ou scénaristiques dont il est parsemé. Même la présence d’un dernier acte à la fois assez conventionnel et brouillon ne parvient pas vraiment à l’handicaper, tellement la sincérité de la démarche sous-jacente imprime la rétine du spectateur. Portée par une interprétation remarquable et une réalisation habitée il atteint son objectif , suscite réellement de l’empathie et transmet admirablement son message d’optimisme convaincu. Des sentiments qui se font de plus en plus rares au cinéma, et qu’il convient d’honorer en allant voir ce film captivant de ce pas. Le voyage vaut le détour, croyez moi. (...)



(...) ca commence plutôt bien : très belle photographie, effets spéciaux relativement bien utilisés (mieux en tout cas que dans le blockbuster de base) acteurs sympathiques, mise en scène et cadrage répondent présent la plupart du temps. (...) bref c'est plutôt la classe. (...) Sur fond de musique lounge-new age on s'émerveille sur les images de synthèses, moins laides qu'a l'accoutumée, il faut bien le remarquer. (...) Si la première partie du film est relativement agréable, comme on vient de le voir, le film va très vite se casser la gueule en seconde partie. A partir du moment où ils passent dire bonjour a un autre vaisseau en rade sur une aire d'autoroute, ca devient très vite illisible et complètement vulgaire. (...) il manque plus que des sabres lasers et on a une compilation des films de SF du XXe siècle. La fin c'est du grand guignolesque absolu, avec citation de la bible et de la constitution américaine, happy-end et grands sentiments avant le générique.



Du même niveau