zabla(dowski).org


De: Gore Verbinski
Avec: Johnny Depp, Orlando Bloom, Keira Knightley, Geoffrey Rush, Jonathan Pryce, Bill Nighy


Site officiel:
http://www.disney.com/pirates/atworldsend
IMDb:
http://www.imdb.com/title/tt0449088/
CineNews:
http://www.cinenews.be/Movies.Detail.cfm?MoviesID=4810


bof

Pirates of the Caribbean: At World's end


(...) Deux heures quarante-huit après le début, rien n’a vraiment retenu l’attention. Pirates des Caraïbes. Jusqu’au bout du monde piétine, les scènes pèsent des tonnes, on s’embrouille mais la grosse machine à fabriquer des dollars a assuré son joyeux cocktail routinier d’action à l’américaine et d’humour très british. (...)



(...) Peu de nouvelles tetes au casting hormis Chow Yun-Fat (...) et quelques nouveau pirates aux rôles secondaires. La bonne surprise vient de Keith Richards, guitariste des Rolling Stones qui joue le role du pere de Jack Sparrow. (...) A part ça Orlando Bloom est toujours aussi fade et Keira Knightley toujours craquante. Malheureusement ce nouvel épisode souffre d’un gros probleme de rythme avec de longues scènes de dialogues inutiles qui exposent un scénario un peu tiré par les cheveux (...). Gore Verbinsky aurait sans probleme pu couper certaines scénes comme celles saugrenues qui donnent l’impression qu’on va assister à une comédie musicale avec deux chansons au début du film. (...) Pirates Des Caraibes 3 est tout de meme sauvé (...) par de grandes scènes époustouflantes de maitrise dans les differents combats. L’argent engrangé par les précédents épisodes se voit à l’écran et ça fait plaisir.



(...) Côté défauts, l'intrigue ne gagne pas en limpidité (...) incapable que j'étais de donner du sens à la succession de trahisons, de retournements et de coups de théâtre qui dispersent le récit. (...) Autre faiblesse récurente, l'incapacité à ne pas claquer toute l'enveloppe des effets spéciaux, ce qui nous donne une surrenchère des scènes de combat qui finissent par lasser. Enfin, le recours à un humour pas toujours très fin est trop systématique, et s'il allège parfois le pathos de certaines scènes, il tombe aussi bien souvent à plat. (...) Au chapître des qualités, l'univers graphique souvent très réussi (...) Comme beaucoup de films ces derniers temps, Pirates des Caraïbes, jusqu'au bout du Monde aurait gagné à s'alléger de 45 minutes et de quelques intrigues secondaires inutiles, et l'illustration muiscale est toujours aussi pesante (...)



(...) le film s'apprécie avant tout comme le divertissement qu'il est. Gore Verbinski répond largement aux attentes du spectateur en livrant plus de 2h30 de grand spectacle : des décors fabuleux (...) des costumes et accessoires soignés, des effets spéciaux maîtrisés et une mise en scène efficace. L'affrontement final tient à cet égard toutes ses promesses, feu d'artifice visuel assez jouissif et clou d'un spectacle réussi. Le scénario qui faisait défaut aux deux précédents opus tente ici de rattraper son retard, et la tâche n'est pas simple. D'aucun reprocheront à cette conclusion une intrigue un peu touffue. Restera de la trame finale l'apologie sympathique d'une piraterie multiculturelle et libertaire, face à un impérialisme aveugle. (...)



Vous pouvez lire également au sujet de ce film Troisièmes dans le Journal de bord de Zabladowski

Du même niveau